L’optimisation de contenu en SEO : le guide complet

27 avril 2022

En SEO, l’optimisation du contenu vous aide à tirer le meilleur parti de votre stratégie de content marketing, mais vous ne devez pas nécessairement procéder aux mêmes optimisations que tout le monde. Cela dépend de votre objectif. Dans ce guide, vous apprendrez comment optimiser le contenu pour le référencement afin d’attirer des prospects qualifiés.

Qu’est-ce que l’optimisation du contenu ?

L‘optimisation du contenu est le processus d’amélioration du contenu pour s’assurer qu’il a les meilleures chances d’atteindre l’objectif souhaité. Il peut s’agir de se classer sur la première page de Google, d’augmenter les partages sociaux ou d’attirer plus de prospects.

Pourquoi l’optimisation du contenu est-elle importante ?

L’optimisation du contenu améliore considérablement les performances de votre contenu et vous aide à atteindre vos objectifs marketing.

Sans cette optimisation, vous perdez de la visibilité, des classements, du trafic et donc des ventes.

Le problème est que les techniques d’optimisation qui fonctionnent ne sont pas toujours évidentes à mettre en place.

Par exemple, l’optimisation du contenu pour le SEO et pour les conversions nécessite deux approches très différentes. La première implique la recherche de mots-clés, tandis que la seconde implique la rédaction par un rédacteur SEO et une approche axée sur le produit.

Comment optimiser le contenu pour le référencement ?

Avant de penser à attirer des prospects pour votre entreprise, vous devez commencer par le haut. Examinons donc les différentes façons d’optimiser votre contenu pour le référencement et d’obtenir du trafic sur votre site de façon régulière.

1. Assurez-vous que vous ciblez un mot clé ayant un potentiel de trafic

L’optimisation pour un mot clé que personne ne recherche ne sert à rien. Même si vous êtes classé premier, vous n’obtiendrez aucun trafic.

Pour identifier les mots-clés à fort potentiel de trafic, voici ce que vous devez faire :

Allez sur l’Explorateur de mots-clés de Semrush, utilisez Keywordtool ou consulter les Google Suggest.

Pour vous assurer que vous  avez trouvé des mots clés ayant le potentiel d’attirer du trafic à partir de la recherche organique, ajoutez un filtre de potentiel de trafic minimum. Cette mesure indique le trafic organique mensuel estimé de la page actuellement en tête du classement, ce qui constitue une estimation raisonnable du trafic que vous pouvez obtenir en vous classant en pole position.

Si votre site Web est nouveau et a une faible autorité, il est également utile de filtrer les mots clés à faible valeur ajoutée pour découvrir des sujets moins concurrentiels sur lesquels vous pouvez vous positionner.

2. Faites en sorte que le contenu corresponde à l’intention de recherche

Si votre contenu ne correspond pas à ce que les internautes recherchent, vous partez sur de mauvaises bases. En effet, Google donne la priorité à l’intention de recherche. Si votre contenu ne répond pas aux questions des internautes, c’est un signe que votre contenu ne correspond pas à la requête et ne mérite donc pas d’être correctement positionné.

La façon la plus simple de comprendre l’intention de recherche est d’utiliser les résultats actuels les mieux classés comme un indicateur. Vous pouvez les analyser en fonction des trois C de l’intention de recherche :

Type de contenu – Le type de contenu sur les SERPs (par exemple, article de blog, page produit, page de destination, page de catégorie). Si les 10 premières positions pour votre mot-clé montrent des articles de blog, restez-en aux articles de blog. N’essayez pas de faire entrer votre page produit dans les SERP ; cela ne marchera pas !

Format du contenu – Le format du contenu dans les résultats de recherche (comment faire, guide étape par étape, article, review). Les articles les plus concurrentiels indiqueront ce que le chercheur souhaite principalement savoir. Si la première page de Google affiche des articles de fond, optez pour un article de fond. Si elle affiche des guides, optez pour un guide.
Angle du contenu – L’argument de vente unique du contenu concurrent sur les SERP ( les remises, les stratégies peu coûteuses, la livraison gratuite). S’il est essentiel de se démarquer de la concurrence, vous devez tout de même tenir compte des similitudes entre les articles les mieux classés.
Par exemple, si nous examinons les résultats de recherche pour le mot-clé « astuces SEO », nous constatons que le type de contenu est l’article de blog, le format de contenu est le listing et l’angle de contenu dominant est l’augmentation du trafic :

Il est donc conseillé de faire de même si vous voulez avoir les meilleures chances d’être classé pour cette requête.

3. Rédigez du contenu couvrant tout ce que les internautes veulent savoir

Votre article est-il à la hauteur de la concurrence ?

Effectuez une analyse des lacunes du contenu pour voir comment vous vous en sortez. L’idée est d’identifier les sous-thèmes potentiellement manquants que les internautes veulent connaître et de réfléchir à la manière dont vous pouvez optimiser votre contenu.

Pour ce faire, il suffit d’examiner les trois articles les plus similaires au vôtre.

4. Rendez la lecture facile et attrayante

La plupart des gens ne lisent pas les pages Web du début à la fin. Ils parcourent plutôt les points principaux et retiennent les phrases qui les interpellent.

Voici quatre moyens pratiques de rendre votre contenu plus attrayant et plus facile à parcourir :

Éliminez le superflu – Les clichés, les adverbes à faible impact et les phrases difficiles à lire rebutent les utilisateurs. Avant de publier votre article, vous pouvez utiliser un outil pour repérer ces erreurs.
Augmentez la compréhension visuelle – Les gros pavés de texte accablent les lecteurs. Utilisez des paragraphes courts et des puces (comme ce que nous faisons ici), mettez en gras les points essentiels à retenir et incluez des images pertinentes pour rendre votre article plus convivial.
Ajoutez une table des matières (Tdm) dans les longs articles – La Tdm facilite la navigation et indique aux lecteurs la liste des sujets abordés.
Hiérarchisez les informations importantes – Un article bien optimisé rend les informations importantes accessibles. N’obligez pas les lecteurs à fouiller ! Placez vos meilleures idées en haut de la page. Laissez les informations intéressantes en bas de page.

5.Veillez à ce que la balise titre et la description soient convaincantes

La balise titre et la méta-description sont les premières choses que les chercheurs voient dans les SERPs.

Idéalement, elles devraient décrire le contenu de votre site en un coup d’œil. En prime, elles permettent de distinguer votre article des articles concurrents. (Cela nous ramène à notre point sur l’angle du contenu évoqué plus tôt)

Voici quelques conseils à garder à l’esprit lorsque vous les rédigez :

Rédigez un contenu en rapport avec l’intention de recherche – Il doit être clair que votre page correspond à ce que l’internaute recherche rien qu’avec votre balise titre et votre méta-description.
Soyez bref – Google tronque les balises titre et les métadescriptions après une certaine longueur. Cette longueur est généralement d’environ 70 caractères pour les balises de titre et de 120 caractères pour les méta-descriptions, mais elle peut varier.
Incluez votre mot-clé – Cela aide les internautes à voir en un coup d’œil que votre page correspond à leur recherche.
Mettez en avant la spécificité – Les points de données spécifiques augmentent la crédibilité.

6. Assurez-vous que vous avez suffisamment de backlinks pointant vers votre contenu

Les liens retour vous aident à entrer dans les bonnes grâces de Google, car ils constituent l’un des trois principaux facteurs de classement.

Notre étude sur le trafic de recherche a révélé que plus une page possède de backlinks, plus elle attire de trafic organique.

Donc, si vous voulez être bien classé dans les SERP, vous devez créer des liens et travailler votre référencement off-site à partir de sites Web pertinents et faisant autorité.