La « position zéro » : Saint-Graal ou trou noir du référencement ?

27 août 2019

La « position zéro » : Saint-Graal ou trou noir du référencement ?

La position #0, c’est un peu le Graal du SEO. Le trône sur lequel s’asseoir au royaume de Google. Mais qu’est-ce au juste que cette fameuse « position zéro » ? Et comment l’atteindre ? Les avantages de cette hyper-visibilité en termes de notoriété et de trafic ne font aucun doute. Seul hic : les internautes cliquent de moins en moins sur les liens vers ces pages.

Qu’est-ce que la « position zéro » ?

En français dans le texte, la « position #0 », c’est juste avant la première position sur une page de résultats de recherche Google. C’est-à-dire dans le bloc texte encadré tout en haut de la page, affiché par Google comme LA réponse à la question posée par l’internaute. D’où son autre petit nom « Google answer box ».

Une place stratégique hautement convoitée par les agences de référencement, puisque les internautes vont rarement explorer au-delà des premiers résultats pour une recherche donnée.

Quelles informations trouve-t-on en position zéro ? Des « featured snippet », autrement dit des « extraits optimisés » du contenu d’une page web considérés comme les plus pertinents pour répondre à la question de recherche.

A l’inverse de la liste de liens bleus proposés en résultats, la Google answer box affiche en premier le texte extrait de la page web, formaté par Google. Le titre de la page web source (en lien) et enfin l’URL de la page sont renseignés au bas du bloc texte.

Comment atteindre la position zéro ?

Notoriété, visibilité, trafic : autant d’appâts qui font de la position zéro une place très en vue. Quelle est alors la recette pour s’y propulser ?

Lorsqu’un internaute formule une question de recherche, Google cherche une réponse sur les pages web, et utilisera celle qu’il considère comme la meilleure. Mais selon quels critères ? En voici les principaux :

  • La page web doit apparaître dans les premiers résultats de recherche naturels, généralement dans les 5 premiers. Pas besoin d’un dessin, cela suppose une optimisation sans défaut.

N.B. : Une page peut tout à fait apparaître en 5ème résultat de recherche mais se retrouver reprise en position #0.

  • Son contenu doit apporter une réponse spécifique et pertinente à la question posée.
  • Ses titres et sous-titres doivent inclure les termes de recherche (mots-clés en titres, H1, H2, etc.).
  • Son contenu doit être original, de qualité et comporter autour de 1 000 mots.
  • Son temps de chargement doit être relativement court.

« Ok Google ! » : meilleure réponse ou réponse unique ?

Avec la généralisation des smartphones, iPhones et autres mobiles, la position zéro se trouve encore plus convoitée qu’auparavant. Sur mobile, la réponse en featured snippet est la seule qui est visible sans scroller : souvent, l’utilisateur s’en contente et ne va pas au-delà.

L’autre tendance récente qui renforce le règne de la position zéro, c’est le succès croissant des recherches vocales. Selon les estimations actuelles, environ la moitié des adultes et ados utilisent la recherche vocale au quotidien.

Résultat : les featured snippet ne sont plus la meilleure réponse, mais bien la seule et unique réponse lue par Google pour une recherche vocale. Idem pour d’autres moteurs de recherche comme Bing, par exemple.

Le hic : la tendance zéro clic s’emballe

Moralité : la position zéro, c’est le top du top de la visibilité ! Pas si vite. Encore faut-il que l’internaute clique sur le lien vers votre page web.

Seulement voilà : une étude menée par Rand Fishkin (SparkToro) sur plus d’un milliard de requêtes Google vient de le confirmer, 49 % des requêtes s’arrêtent à la page de résultats sans que clic s’ensuive. Une proportion qui grimpe même à 61 % pour les requêtes sur mobile. Et cette tendance « zéro clic » est franchement à la hausse (de 55% à 61% entre 2016 et 2019).

×